Les instruments dans le chamanisme

Publié le par Sébastien

 

Le son est un soutien puissant à tous les chamans;  
une vibration sur laquelle le chaman peut voyager ou une vibration dont le chaman peut (se) nourrir.

Comme tout objet chamanique, celui-ci doit être confectionné par son utilisateur et décoré d'objets et de dessins symboliques qui représentent les aides ou les pouvoirs de chaman.
L'objet peut aussi être reçu, mais alors il aura été confectionné pour lui, ou en tout cas pour une utilisation chamanique.
Je pense à des objets familiaux passant de mains en mains, de générations en générations et contenant le pouvoir de la famille ou de la tribu.
Mais en général un objet chamanique est personnel et confectionné par son utilisteur.

 

Il pourra y mettre les intentions et les énergies qu'il souhaite.

 

Il existe différents instruments, souvent liés à la géographie et à la culture.


Le tambour


Si certains instruments ne se retrouvent que dans certaines régions, le tambour, lui, est répandu sur tout notre beau globe.

Le son du tambour est lié à la terre, la percussion fait echo au battement de notre coeur. Notre coeur peut alors se mettre en echo au battement du tambour, c'est une des manières d'entrer en transe.
Le tambour bat alors légérement plus vite que le battement de notre coeur, il peut permettre ainsi de réveiller notre mémoire cellulaire.

La battement du tambour lie notre coeur au coeur de la terre.
Nos racines vont plonger au profond de la mère, au rythme des pulsations.

Le tambour bat comme le coeur, comme le coeur il est le lien entre les mondes, l'axis mondi.

Les chamans celtes confectionnent le tambour dans un morceau de tronc d'arbre.
Comme l'arbre, il est le lien entre le ciel et la terre, entre le monde d'en bas, le monde du milieu et le monde d'en haut.
Comme certains animaux totems peuvent être des montures, pour le chaman le tambour peut faire cet office.

 

 

 

Le hochet


Tout le monde connait le hochet pour bébé.
Le chaman aussi peut utiliser un hochet, le même fait main.
Cet instrument est alors plus un outil de communication avec les autres mondes ou pour pouvoir faire rayonner son énergie.
Les mouvements et le son du hochet seront sa manière de dialoguer ou d'émettre son énergie.
Le chaman l'utilise en général pour ouvrir ou pour fermer toute scéance chamanique.

 

 

les bracelets


Souvent nous voyons les danseurs de rituels chamaniques porter des bracelets aux poignets ou aux mollets avec des os, des coquillages ou autre, qui tintent avec leur mouvement de danse.
Ces bracelets ont les mêmes rôles que le hochet.



La flûte de pan


la flûte de pan est de tradition inca, elle s'appelle là-bas la Zampona.
Elle est faite de terre ou d'os et est liée à l'air.
Mais l'instrument typiquement chamanique de la tradition inca est la Chatripuli:
une flute droite taillée dans un os de pélican.
On la retrouve dans le voyage et dans de hauts rituels de guérison.

 

                          

 


La cloche ou le triangle


Ce son cristallin est lié à l'eau.
Nous retrouvons le triangle dans le chamanisme mongol, la cloche au tibet.
Ces sons sont très purificateurs;
                             ils peuvent aussi servir à appeler les aides spirituelles.

 

 

 



le didgeridoo

 

Cet instrument australien utilisé par les aborigènes est, prétendent certains, le plus vieux du monde.
Il remonterait à l'âge de pierre.
La fabrication de cet instrument m'a toujours étonné.

Le didgeridoo est un long tube de bois troué.
Pour former ce trou les aborigenes offrent le bois à une colonie de termite qui va rongé l'intérieur.
Lorsque c'est fait on enfume l'instrument et les termites s'en vont. 
Ils forment alors l'embouchure de l'instrument avec de la cire d'abeille.


Voici la légende de la confection du didgeridoo trouvé sur wikipédia.

 


Au commencement, tout était froid et sombre.
Bur Buk Boon était en train de préparer du bois pour le feu afin d'apporter protection, chaleur et lumière à sa famille.
Bur Buk Boon remarqua soudain qu'une bûche était creuse et qu'une famille de

termites grignotait le bois tendre du centre de la bûche.
Ne voulant pas blesser les termites, Bur Buk Boon porta la bûche creuse à sa bouche et commença à souffler.
Les termites furent projetées dans le ciel nocturne, formèrent les étoiles et la
Voie lactée, illuminant le paysage.
Et pour la première fois le son du didgeridoo bénit la Terre-Mère, la protégeant elle et tous les esprits du
Temps du rêve, avec ce son vibrant pour l'éternité.

Comme le tambour le digeridoo est la monture du voyage chamanique des aborigenes.

 

 


Voila un petit tour non-exhaustif des soutiens sonores des chamans de par le monde.

Publié dans chamanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article